Nouvelle prime Bruxell’Air, votre budget mobilité multimodal !

Nouvelle prime Bruxell’Air, votre budget mobilité multimodal !

COMMUNIQUE DE PRESSE, le 8 mars 2022

La nouvelle prime Bruxell’Air est désormais disponible. À l’initiative du Ministre de la Transition climatique et de l’Environnement, Alain Maron, le Gouvernement bruxellois a approuvé sa refonte, quadruplé son budget et en a fait un véritable « budget mobilité ». ​ Cette prime vise à encourager les Bruxellois et les Bruxelloises à renoncer à leur voiture et à opter pour une mobilité plus durable.

 

Vélos, trottinettes, voitures partagées, taxis : ces dernières années, les solutions de mobilité se sont multipliées en Région bruxelloise. L’offre de transports en commun s’est dans le même temps accrue grâce à un investissement de près d’un milliard d’euros rien qu’en 2021. Désormais, la prime Bruxell’Air ​ prend en compte cette nouvelle réalité.

Elle offre un véritable budget mobilité : 500, 700 ou 900 euros selon les situations. Les Bruxellois et les Bruxelloises qui font radier la plaque d’immatriculation d’une voiture enregistrée à leur nom depuis minimum deux ans, peuvent désormais demander la prime Bruxell’Air via le guichet électronique Irisbox. La demande de prime est en effet automatisée et digitalisée. C’est là également que le citoyen pourra choisir dans quels services de mobilité il souhaite utiliser sa prime. Notons que les personnes qui ont fait radier leur plaque à partir du 4 avril 2021 sont également éligibles à la nouvelle prime. Les bénéficiaires peuvent piocher, à la carte, parmi une palette de services afin de trouver la solution de mobilité la plus adaptée à leurs besoins. Un changement nécessaire à l’heure où la mobilité est en pleine évolution dans la capitale. Pensons seulement à l’instauration en 2021 de la ville 30, qui offre davantage de sécurité aux modes de transports doux, et au récent jalon de la Zone de Basses Emissions : depuis le 1er janvier 2022, les véhicules diesel de norme EURO 4 ne peuvent plus circuler dans la LEZ.

Jusqu’ici, la prime Bruxell’Air offrait deux alternatives à la possession d’une voiture individuelle : les transports en commun ou un budget vélo, avec en complément, la voiture partagée. À présent, le nombre d’options est grandement élargi. Le demandeur de la prime peut choisir parmi différentes options :

  • Un budget vélo avec Pro Velo pour acheter du matériel deux-roues
  • Un abonnement au système de vélos partagés Villo!
  • Une enveloppe pour les taxis Victor Cab
  • Des abonnements de transports en commun et des chèques TaxiBus via la STIB
  • Un abonnement et une enveloppe pour les systèmes de voitures partagées Cambio
  • Un budget pour le système de voitures partagées Poppy
  • Il peut aussi bénéficier d’un service de Mobility as a Service (MaaS) de Modalizy. En plaçant de l’argent sur une carte Modalizy Flex, le citoyen peut acheter au fur et à mesure toutes sortes de services de mobilité (tous les types de transports en commun, des trottinettes, des taxis, des scooters, de la location de voitures, etc.).

Cette offre pourrait encore s’étoffer à l’avenir. Notons que le bénéficiaire de ces services peut aussi bien être le demandeur de la prime qu’un membre de son ménage.

Autre changement important : le budget alloué à la prime Bruxell’Air est augmenté. Il passe de 750.000 euros à plus de 3 millions d’euros, financés en partie dans le cadre du Plan de Relance européen. Trois fois plus de personnes pourront dorénavant en bénéficier. Elles pourront recevoir 500, 700 ou 900 euros pour une période de 2 ans. Le montant varie, et c’est une nouveauté également, en fonction du revenu et du statut du bénéficiaire. La nouvelle prime Bruxell’Air se veut plus juste socialement. Les ménages aux revenus les plus modestes recevront le maximum de la prime, à savoir 900 euros, tout comme les ménages dont un membre possède une carte de stationnement de personnes handicapées. Il s’agit de citoyens qui ont davantage besoin de solutions sur mesure et qui ont plus de difficultés à changer de mode de transport.

 

A chacun sa motivation

Les Bruxellois et les Bruxelloises qui possèdent un véhicule et qui sont désireux d’opter pour un mode de transport durable, sont donc invités à faire appel à cette prime. Ils sont déjà nombreux à l’avoir fait dans le passé. Le nombre de demandes a plus que doublé entre 2016 et 2019. Rien que pour 2020, 886 primes Bruxell’Air ont été octroyées à des particuliers. Les motivations des usagers sont diverses : le coût d’un véhicule personnel, son utilité limitée (un véhicule reste 95% du temps en moyenne au garage et 60% des déplacements à Bruxelles font moins de 5 km, une distance qui peut se faire facilement à pied ou à vélo), sans oublier la perte de temps et le stress occasionnés par la congestion automobile, et la crainte de ne pas trouver de stationnement à destination.

La mobilité à Bruxelles est en pleine évolution, les modes de transport sont toujours plus nombreux et variés. L’objectif est que chacun réfléchisse à sa mobilité et puisse faire appel à des primes comme celle-ci. Opter pour un mode de transport durable contribue, rappelons-le, à créer une ville apaisée, à améliorer le cadre de vie, ​ la qualité de l’air et donc la santé de chacun.

 

La Région vous accompagne

Afin d’aider les particuliers à faire le choix le plus adapté, un service a été mis en place. Le Mobiliy Coach conseille et accompagne gratuitement les usagers. Il est disponible par mail, propose des sessions de coaching en ligne personnalisées et sur mesure mais aussi des sessions collectives, les Mobility Visits qui se déroulent sur le terrain. Ces sessions peuvent être réservées sur le site www.mobilitycoach.brussels.

Bruxelles Environnement lancera prochainement une grande campagne visant à faire connaître la nouvelle prime aux Bruxellois et Bruxelloises. ​ Des affiches, spots radios, TV et digitaux sont prévus. Les visuels et slogans, clin d’œil au génie du peintre surréaliste Belge René Magritte, font appel à l’imaginaire collectif des citoyens. « Ceci n’est pas un vélo. C’est un moyen de se libérer des embouteillages », « Ceci n’est pas métro, c’est un moyen de se libérer des créneaux » Redécouvrez la liberté avec la prime Bruxell’Air. Voilà quelque uns des slogans de la campagne qui met l’accent sur une liberté retrouvée. ​ ​

 


Pascale Hourman
Pascale Hourman Porte-parole, Bruxelles Environnement

 

 

A propos de Bruxelles Environnement

Bruxelles Environnement est l'administration de l'environnement et de l'énergie de la Région de Bruxelles-Capitale. En tant que service public, Bruxelles Environnement a pour mission d'étudier, surveiller, gérer et apporter son expertise dans les domaines de l'air, la nature, l'eau, les sols, les déchets et le bruit. L'administration délivre également des permis d'environnement et de contrôle de leur respect, soutient des projets d'éducation, d'information et de sensibilisation à l'environnement et développe ses activités dans le domaine de l'écoconstruction. Bruxelles Environnement pilote de plus le plan régional Air-Climat-Energie. Autant de missions qui visent à préserver l'environnement, à soutenir les Bruxellois et ainsi améliorer leur qualité de vie.

Bruxelles Environnement
Site de Tour & Taxis
av. du Port, 86C/3000 B
1000 Bruxelles